Infirmier-ambulancier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Infirmier-ambulancier

Message par BEBERT76 le Jeu 23 Déc - 15:13

Au SAMU 76B, infirmiers, ambulanciers et médecins travaillent main dans la main pour répondre 24h/24 aux centaines d’appels de Havrais.

Ici, on travaille 365 jours par an, 7j/7, 24h/24. Ici, c’est le centre de réception et de régulation des appels du Service d’Aide Médicale d’Urgence (SAMU). Une Havraise compose le 15, Géraldine est à l’autre bout du fil : "Depuis quand avez-vous mal au dos ? Vous avez pris quelque chose pour vous soulager ? Quel âge avez-vous ? Votre nom ? ". Infirmière depuis 9 ans, elle se met à l’écoute : "Mon rôle est d’évaluer la gravité de la situation. Si c’est une urgence vitale, on va traiter l’affaire directement". Cette fois, la personne sera orientée vers le médecin de garde.

Pendant ce temps, Sébastien vérifie le matériel de l’ambulance de réanimation, désinfecte la cellule sanitaire, s’assure que les douze valises d’intervention sont scellées. "Nous devons nous tenir prêts à partir à tous moments", explique l’ambulancier qui revient d’intervention. "Un patient de la clinique de la Roseraie victime d’une infection pulmonaire avait fait une rechute ce matin. Nous l’avons transféré aux urgences".

Retour à la phase d’attente. "On sait quand on part, mais jamais quand on revient", sourit un infirmier qui n’a pas le temps de finir sa phrase qu’une nouvelle alerte est lancée. Un homme a fait un malaise en mer. Sans tarder, une équipe s’équipe avant d’être hélitreuillée. Ce jour-là, 1126 appels seront traités pour 252 affaires ouvertes et 15 interventions SMUR. "Une journée normale", conclut un médecin.


Adapter sa conduite à l’urgence

Sur place, il aide le médecin : "Pour stabiliser le patient, je peux donner des médicaments, apporter l’oxygène". Plus qu’ailleurs, au SAMU, la relation entre les médecins, les infirmiers et les ambulanciers est "sans fioriture, il n’y a pas de barrière". Il lui a ensuite fallu une dizaine de minutes pour transférer le malade. "Il faut adapter sa conduite à l’urgence de la situation. Très peu d’intervention se joue à la minute mis à part les cas de fausse route".
avatar
BEBERT76
Administrateur
Administrateur

Messages : 2130
Date d'inscription : 15/05/2009
Age : 37
Localisation : Seine Maritime (76)

Voir le profil de l'utilisateur http://www.autovision.fr/centre/760026-ge-controle-technique-thi

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum