Jocelyne et Serge, ambulanciers : chacun sa voie pour la retraite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jocelyne et Serge, ambulanciers : chacun sa voie pour la retraite

Message par BEBERT76 le Mar 7 Sep - 16:36

En ce jour de manifestations contre la réforme des retraites, Jocelyne Lemaire et Serge Delattre, ambulanciers chez Bavay-Doualle, dans le Valenciennois, abordent sereinement la fin de leur activité professionnelle. Enfin presque : si Serge solde ses congés et sera libéré de tout travail le 1er octobre après quarante-trois ans de cotisations, Jocelyne, elle a choisi un emploi-retraite. Regards croisés sur leur vie et sur l'avenir.

Il y avait foule, samedi soir, chez Bavay-Doualle à Onnaing. Nombre d'ambulanciers étaient au rendez-vous du départ à la retraite de Jocelyne Lemaire et Serge Delattre. Deux figures de l'entreprise, saluées par leurs jeunes collègues qui, eux, cotiseront a priori plus longtemps. Enfin, pour ce qui concerne Serge, le compteur affiche tout de même quarante-trois années... "J'ai débuté dans la mécanique auto à 15 ans, se souvient-il. Quatre ans après, çà a été la fermeture, je suis devenu ajusteur-monteur pendant sept ans. Et il y a trente-deux ans, je suis entré chez Bavay-Doualle, après un mois d'essai". A 58 ans, Serge a donc construit l'essentiel de sa vie professionnel comme ambulancier, dans la même entreprise. Une carrière comme on n'en fait plus. Son métier, il l'aimait, "même si on n'a pas d'horaires, qu'il y a aujourd'hui beaucoup plus de circulation qu'avant et davantage de contrôles et que physiquement il faut être en forme". Serge Delattre a su le rester, en forme, pour soutenir les malades, sur le plan moral et physique. Mais pas question de parler pénibilité : "Il n'y a plus de métier facile.
Les jeunes qui arrivent le savent. C'est tellement dur de trouver du travail. Mais ils sont motivés. Ils tiennent à leur place. Je leur souhaite bon courage car tout est de plus en plus difficile : la vie, le boulot...". Pas d'amertume sur le métier, pourtant, chez Serge Delattre : il s'est intéressé à son départ à la retraite il y a deux ans seulement, "Et encore, tout doucement". Pourquoi ? "J'aime mon métier". Mais la page est tournée sans regrets : ce Franc-Forézien solde ses congés, et sera officiellement retraité le 1er octobre. Dès lors, il jardinera et profitera de loisirs avec son épouse; sans oublier le mobil-home dans l'Avesnois.
Pour ce qui est de s'occuper des petites fleurs, Jocelyne Lemaire, elle, attendra. Même si elle est à la retraite, depuis le 31 juillet. "Mais le 1er août, je commençais un emploi-retraite !" sourit cette pimpante petite dame de 60 ans. Son choix s'est imposé, "En discutant avec les uns et les autres. Je n'ai pas une grosse retraite, je vis seule... Mon employeur a été d'accord, j'ai fait les papiers. Pendant un an, je vais donc encore travailler". Jocelyne mettra donc ainsi un peu de beurre dans les épinards, même si, au bout du compte, sa retraite ne sera pas plus importante. Comme son collègue, Serge, Jocelyne aime son métier, "le contact avec les gens en particulier". Elle a connu les journées à rallonge, les nuits sur la route... "Aujourd'hui, c'est plus régulier, on travaille en postes. C'est une grosse société, on est quatre-vingt-dix personnes. Le métier est toujours fatiguant mais quand on aime son travail...".
Aujourd'hui, Serge Delattre et Jocelyne Lemaire ne manifesteront pas pour les retraites, mais ils penseront à leurs jeunes collègues, à tous les salariés qui ont encore de nombreuses années à cotiser.
avatar
BEBERT76
Administrateur
Administrateur

Messages : 2130
Date d'inscription : 15/05/2009
Age : 37
Localisation : Seine Maritime (76)

Voir le profil de l'utilisateur http://www.autovision.fr/centre/760026-ge-controle-technique-thi

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum