Le secourisme français doit se réformer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le secourisme français doit se réformer

Message par BEBERT76 le Mer 4 Aoû - 18:46

L'Académie Nationale de médecine propose qu'une personne sur deux soit formée aux gestes qui sauvent.

"Le secourisme est une cause nationale. Des objectifs forts devraient être ciblés : former un Français sur deux aux premiers secours, un Français sur vingt aux premiers secours en équipe". Telle est l'une des conclusions du rapport "Secourisme en France, bilan et perspectives" que vient de rendre l'Académie nationale de médecine, texte transmis au premier ministre. Avec des propositions concrètes, comme d'autoriser les secouristes professionnels non médecins à pouvoir utiliser des médicaments d'urgence tels que l'adrénaline injectable en cas de choc anaphylactique, la trinitrine en spray pour les douleurs coronariennes ou la Ventoline pour les crises d'asthme aiguë.
"Le secourisme en France, surtout son volet bénévole, n'est pas assez développé et soutenu", estime le médecin-général Henri Julien, ancien "patron" des médecins de la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris, vice-président de la Société Française de médecine de catastrophe et auteur d'une enquête d'un an qui a donné naissance au rapport. "Il manque au secourisme l'effet “Chirac” de 2004 pour la sécurité routière", poursuit ce spécialiste.
Selon une étude de la Croix-Rouge, seuls 40% des Français étaient formés aux premiers secours en 2009, autrement dit à des gestes qui peuvent être déterminants pour la survie d'une personne victime d'un malaise ou d'un accident. Dans les pays germaniques et nordiques, la formation est beaucoup plus étendue, 80% en Autriche et en Allemagne, 75% en Islande et 95% en Norvège. Si la France possède un excellent réseau de prise en charge des urgences avec son maillage de Sapeurs-Pompiers et de Samu, avec des temps d'intervention inférieurs en moyenne à treize minutes, elle ne promeut pas assez la forme bénévole du secourisme. "Nous suggérons la mise en place d'une structure forte, dotée d'une mission de suivi numérique et de qualité, de recherche théorique et pédagogique capable d'assurer le support et la promotion du secourisme en France, explique le Dr Henri Julien. Une action forte du gouvernement peut seule dynamiser le secourisme, qui est un accès au sens civique, une préparation aux risques de la vie et aux premiers secours, et une étape incontournable de la chaîne de secours et de soins d'urgence".


"Responsabilités diluées"

Parmi les propositions du rapport figure celle de "dépénaliser" les gestes de premier secours, comme cela se fait dans de nombreux pays, car la crainte de se voir poursuivi est un frein important à leur mise en œuvre. Ainsi, en dehors d'une faute intentionnelle ou lourde, le secouriste bénévole devrait se voir conférer une immunité sur les éventuels préjudices qui pourraient résulter de son action.
Autre proposition audacieuse de l'Académie de médecine: permettre aux secouristes professionnels, en l'absence d'un médecin, de pouvoir utiliser quelques médicaments ou des matériels de secours dont l'usage leur est aujourd'hui interdit. C'est le cas notamment des appareils automatisés de mesure de la glycémie, ou encore des dispositifs de "maintien de la liberté des voies aériennes" pour permettre une bonne ventilation assistée.
"Mais il faut aussi réformer la structure du secourisme bénévole, insiste le médecin-général Julien. Car, s'il y a une forte demande des Français, surtout des jeunes, il est éparpillé entre de nombreux ministères, Intérieur, Santé, Éducation nationale, Défense, Travail, Jeunesse et Sports. Ce qui dilue les responsabilités et freine son dynamisme".
Pour harmoniser les diverses formations de secourisme, le rapport propose la création d'un "Parcours Secouriste Citoyen" qui regrouperait en un continum les différentes phases de formation depuis l'école en passant par la Journée d'Appel à la Préparation à la Défense, un éventuel BAFA (Brevet d'Aptitude aux Fonctions d'Animateur), le permis de conduire, l'entrée dans la vie active, la parentalité, ou même la maladie.
avatar
BEBERT76
Administrateur
Administrateur

Messages : 2130
Date d'inscription : 15/05/2009
Age : 37
Localisation : Seine Maritime (76)

Voir le profil de l'utilisateur http://www.autovision.fr/centre/760026-ge-controle-technique-thi

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum