Un service ambulancier déficient

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un service ambulancier déficient

Message par BEBERT76 le Jeu 15 Juil - 12:56

La présidente d'Ambulance 2522, Lucille Croteau, estime que si le gouvernement provincial ne lui offre pas les ressources financières pour améliorer le service qu'elle assure à quelque 19000 résidants de Lotbinière, elle n'écarte pas la possibilité qu'un jour, un citoyen meure en raison d'un temps de réponse trop long de ses ambulanciers.
L'entreprise de Mme Croteau couvre les territoires de Saint-Antoine-de-Tilly, de Saint-Gilles, de Saint-Agapit, de Dosquet, Saint-Apollinaire, de Saint-Flavien, de Laurier-Station, d'Issoudun, de Joly et de Val-Alain, ainsi qu'une quarantaine de kilomètres sur l'autoroute 20. En 2009-2010, tout près de 1150 transports ont été effectués par les ambulanciers de cette entreprise.
Ambulance 2522 possède deux ambulances. L'une d'elles est en fonction jour et nuit, avec un horaire de faction. Dans ce contexte, les ambulanciers sont en disponibilité 24 heures sur 24, pendant sept jours. Quand ils reçoivent un appel, ils doivent accourir à la caserne basée à Saint-Flavien en moins de cinq minutes et se rendre le plus rapidement sur la scène où ils sont demandés.

Un véhicule sur la route

L'autre ambulance n'est en service que pendant huit heures par jour, de 9h15 à 17h30 du lundi au vendredi, et de 11h15 à 19h30 la fin de semaine. Ce véhicule est sur la route, contrairement à l'autre.
Ainsi, dès que l'ambulance est appelée le soir ou la nuit, ou que deux appels surviennent à peu près au même moment le jour, le territoire devient immédiatement à découvert pendant une période supérieure à deux heures, le temps d'effectuer le transport, de remplir la paperasse administrative à l'hôpital et de revenir sur le territoire. Les zones voisines, comme Lévis, assurent la couverture pendant ce temps.
Des chiffres comptabilisés par Ambulance 2522 démontrent que son territoire n'était pas couvert par une de ses ambulances pendant une période totale de 50 jours en 2007-2008, quand on cumule toutes les périodes où les ambulanciers de cette entreprise n'étaient pas sur le territoire. Pour 2008-2009, on parle de 55 jours.
Chez Ambulance 2522, on craint qu'un jour, ces longues périodes de découverture ne coûtent la vie à une personne, qui vient de subir un arrêt cardiaque par exemple, et qui a besoin d'une intervention rapide des ambulanciers. Surtout si les zones avoisinantes sont également occupées au même moment. Tout ça dans un contexte où la population vieillit et que le nombre d'appels augmente d'année en année.
"Il y a des risques, c'est officiel", a indiqué Mme Croteau, lorsqu'on lui a demandé si un décès pourrait être causé par un délai d'intervention trop long de ses ambulanciers, en raison des horaires en place dans son entreprise.
Les statistiques fournies par l'entreprise démontrent qu'en 2008, le temps moyen nécessaire avant l'arrivée d'une ambulance pour un patient instable pouvait varier de cinq minutes pour un patient de Saint-Flavien, mais pouvait atteindre près de 30 minutes pour une personne qui habite Saint-Antoine-de-Tilly.
avatar
BEBERT76
Administrateur
Administrateur

Messages : 2130
Date d'inscription : 15/05/2009
Age : 37
Localisation : Seine Maritime (76)

Voir le profil de l'utilisateur http://www.autovision.fr/centre/760026-ge-controle-technique-thi

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum