Des braqueurs tirent sur une ambulance à Saint-Georges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des braqueurs tirent sur une ambulance à Saint-Georges

Message par BEBERT76 le Mer 26 Mai - 18:12

Mardi dernier, des ambulanciers ont surpris des malfaiteurs en train de braquer une voiture, sur la RN2. Les braqueurs leur ont tiré dessus, touchant l'un des véhicules. "Ils voulaient nous tuer !" Cet employé des Ambulances Saint-Georges est sûr des intentions des braqueurs, qui ont tiré sur son véhicule, mardi dernier.

Il est 22 heures. Trois employés de la société d'ambulances roulent en direction de Saint-Georges. Dans le premier fourgon, deux ambulanciers. Derrière, dans son VSL, un ambulancier ramène trois adultes et un bébé de l'hôpital de Cayenne.
A quelques kilomètres de Saint-Georges, le chauffeur du premier véhicule aperçoit une voiture arrêtée sur la route, au niveau du dernier passage pour animaux. "J'ai réveillé ma collègue, en lui disant qu'il y avait quelque chose de bizarre devant", raconte l'ambulancier.
Il s'arrête. Soupçonnant un braquage, il met les pleins phares. La réplique ne tarde pas. L'ambulancier a surpris des braqueurs en pleine action. Les malfaiteurs tirent dans sa direction. "Ils tiraient sur l'ambulance, poursuit-il. Deux individus couraient vers nous, en tirant. Ils avaient des cagoules et portaient des treillis militaires. On ne pouvait pas voir qui c'était". Sa collègue lui dit de mettre en route le gyrophare et les deux tons. Les braqueurs, éblouis, croient-ils se retrouver face à des gendarmes ? Ils s'enfuient, avec un maigre butin : un téléphone volé aux automobilistes.
L'ambulancier, ne voyant pas ce que sont devenus les tireurs, fait demi-tour. Il fonce vers Régina. "Plein de choses nous passaient par la tête", se souvient-il. Il alerte les gendarmes. Ceux-ci et leurs collègues de Saint-Georges tentent de prendre les braqueurs en tenaille, mais ils ont disparu. Depuis, leur trace n'a pas été retrouvée.
Sur leur véhicule, les ambulanciers relèvent au moins cinq impacts, dont un a traversé le pare-brise. "En ce moment, ça n'arrête pas, constate leur employeur, Christian Wong. En tant que professionnels de la route, on voit des choses : les véhicules hyperchargés, les clandestins qui marchent le long de la route. Je donne consigne à mes employés de ne pas s'arrêter. Dans les ambulances, on n'a pas d'argent sur nous. Juste du matériel médical".
avatar
BEBERT76
Administrateur
Administrateur

Messages : 2130
Date d'inscription : 15/05/2009
Age : 37
Localisation : Seine Maritime (76)

Voir le profil de l'utilisateur http://www.autovision.fr/centre/760026-ge-controle-technique-thi

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum